RETOUR A LA TABLE DES MATIÈRES



Joubiéval, 18/02/2007: bois de sapins.




La dépression comme première étape du chemin vers la guérison


Au cours du chemin de croix organisé dans l'église de mon couvent pour le vendredi saint de l'année 2001, alors que je lisais publiquement le commentaire de la station évoquant Jésus tombant pour la seconde fois, j'éclatai en sanglots devant mes frères de communauté et l'assemblée, constituée d'une bonne centaine de fidèles. J'étais entré en dépression...



Bèche, 18/08/2006: nuages.



Dans une existence, ce sont généralement les situations de crise aiguë qui nous acculent enfin à prendre l'une ou l'autre décision qui s'imposait pourtant depuis longtemps. C'est ainsi que, pour crier au secours, je frappai à la porte d'un psychothérapeute qui m'avait été recommandé. Si ma détresse était grande et mon angoisse à son paroxysme, il n'en reste pas moins vrai que cette bien trop longue dépression constitua la première étape nécessaire vers ma guérison. En effet, outre le fait qu'elle m'obligea à faire appel à un professionnel de la santé mentale, elle entraîna aussi l'écroulement de toutes mes constructions défensives, boiteuses et névrotiques, et, partant, elle me permit de reconstruire quelque chose de nouveau et de solide sur le champ de ruines désolé de ma vie d'alors.



Salmchâteau, 04/11/2006: château.



Bien que je ne souhaite à personne d'éprouver ce découragement vertigineux de constater, après plusieurs dizaines d'années d'existence, que tout est à recommencer et à rebâtir, je puis aujourd'hui également affirmer qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire et qu'une existence peut encore, et même le plus souvent, trouver sa pleine fécondité au soir de la vie.



Bihain, 26/08/2006: épicéa.




PAGE SUIVANTE