RETOUR A LA TABLE DES MATIÈRES



Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus




Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus


Lorsque, à l'âge de seize ans, j'effectuai mon premier pèlerinage à Lisieux, je fus particulièrement touché par la personne, la vie et la doctrine spirituelle de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, dont nous avons déjà parlé au second chapitre.



Coo, 15/04/2007: cerisier en fleurs.



D'autres séjours dans la ville normande succédèrent à cette première rencontre avec l'univers thérésien, notamment en 1983 et en 1984, puis en 1987 et, plus récemment, en 2001, au début de ma dépression. J'avais également lu ses oeuvres complètes en 1998, peu avant de choisir tout naturellement l'Ordre du Carmel pour concrétiser mon engagement d'alors dans la vie religieuse, où, dès le début de mon noviciat, j'avais déjà décidé en moi-même que je prononcerais mes premiers voeux en prenant le nom de « Frère Marc de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus ».



Bèche, 15/10/2006: feuilles de chêne.



Mais revenons à cet automne 1997, au cours duquel, comme je l'ai expliqué au premier chapitre, je retrouvai la foi. Le 30 septembre de la même année, l'on commémorait le centenaire de la mort et de l'entrée au Ciel de la sainte. Le 19 octobre 1997, le Pape Jean-Paul II la proclamait solennellement Docteur de l'Église. Au vu de la proximité spirituelle que j'avais déjà alors avec la « petite Thérèse », il ne fait pour moi absolument aucun doute que son intercession a grandement contribué à ma conversion, qui coïncida précisément avec les deux événements précités.



Coo, 24/12/2006: lac.



N'avait-elle d'ailleurs pas dit à ses soeurs carmélites, peu avant sa mort, qu'elle passerait son Ciel à faire du bien sur la Terre? Je ne puis donc ici que rendre grâce à Dieu d'avoir été l'un des nombreux bénéficiaires de l'intercession de son élue.




Drauffelt (LU), 08/07/2006: laurier de Saint Antoine.



PAGE SUIVANTE